les rapports des choses du vent et du souffle

41457287_1102389869913794_11420349049727

Le poumon est une partie du corps
Humain
Protégée par le thorax
Il y a deux poumons
De part et d’autre c’est pourquoi on dit :
Les poumons

41600024_1102389839913797_31869077899517
41495225_1102389543247160_12042032036676

RAPPORTS DES CHOSES DU VENT ET DU SOUFFLE

Ce sont des gens qui apprennent à se tenir face au vent, à respirer, qui cherchent des solutions aux souffles coupés, qui tentent des alliances nouvelles avec le vent. Une traversée à travers des tentatives de résistances multiples au manque de souffle collectif. Par tous les moyens que nous avons, collectivement, acteurs, écrivains, compositeurs, vidéastes, performeurs, nous cherchons à rendre compte de la nécessité que nous avons de prendre de l’élan et de changer d’air.

 

La pièce s’ouvre avec Prométhée qui, fermement attaché à son rocher du Caucase, reçoit la visite de son frère Épiméthée. Désespéré par l’état dans lequel il trouve le titan déchu, il pleure. La dévoration du foie de Prométhée par un aigle monstrueux n’est pas ce qui touche le plus durement le supplicié. Dans son désert de pierre, coincé à l’orée du ciel, Prométhée manque d’air : pour rafraichir ses joues, et pour respirer. Alors il demande à son frère d’aller trouver du vent et de lui en rapporter. Prométhée et Épiméthée laissent alors sur le plateau la place à une population de figures qui traversent le théâtre en courant, qui sont une multitude d’Épiméthées, tous et toutes en quêtes de vent et de souffle, ayant chacun la mémoire d’une promesse faite à un ainé fatigué d’aller chercher du vent, et de lui en rapporter.

 

 

                            « Je suis fatigué, ne réfléchis pas, fais quelque chose :

                               J’ai besoin de vent pour me rafraîchir, c’est tout.

                               Vas-y maintenant.Tu vas te souvenir ? Du vent. »

29744869_10216198787952511_2419372005771

Conception, textes et mise en scène

Nicolas Barry

Textes et dramaturgie

Mathilde Soulheban


Conception sonore

Martin Poncet

Conception costumes


Adélie Antonin

 

Avec

Alexis Ballesteros

Oriane Delacroix

Pablo Jakob

Julia Lepère

Maïté Lottin

Ambre Pietri

Fabien Rasplus

Avec le soutien de 

Mairie de Francheville -

Lab’art Fort du Bruissin 

ENSATT-Lyon (école nationale supérieure des arts et techniques du théâtre)

la Déviation (Marseille)

le Théâtre du Nord (Lille)

traversée2.png

ALORS ON LÂCHE L’AFFAIRE ?
L’HISTOIRE C’EST UNE CHEVELURE QUI POUSSE À MESURE QU’ON LA

TRESSE
DES MORTS Y’EN AURA TOUJOURS 

CHAQUE VIVANT AUJOURD’HUI A QUINZE MORTS DANS LE DOS
CONTRE ÇA ON PEUT PAS LUTTER 

MAIS CONTRE TOUT LE RESTE

COMBIEN DE SINGES SE SONT CASSÉ LA GUEULE DE LEUR ARBRE POUR

QU’ON SE VOIE COURIR AUSSI TRIOMPHALEMENT LES UNS DEVANT LES

AUTRES ?
DES MILLIARDS

ÇA ME DONNE ENVIE DE ME CASSER LA GUEULE À MON TOUR 

QUE LES PROCHAINS À VENIR VOLENT TRAVERSENT LES OCÉANS EN

COURANT 

FASSENT LE POIRIER

VOUS SENTEZ ?
LE SOUFFLE !

OrianOrianOriane_edited.jpg